Mairie de Budos
33720 Budos


  05 56 62 51 59
  05 56 62 43 31
  Email
  Horaires
  Nous rendre visite   Météo locale
Présentation
    Sur l'arrondissement de BORDEAUX, dans le canton de PODENSAC, la commune de BUDOS s'étend sur une superficie de 2109 hectares pour une population de 710 habitants (les Budossais).

    Cette commune se situe à cheval sur la ligne de crête formant l'extrême limite de la rive gauche de la Garonne, son versant nord, côté Garonne, est essentiellement dédié à la culture de la vigne et, dans sa partie la plus basse, à une belle forêt de robiniers (ou faux acacias) implantée sur des terrains autrefois, eux aussi, viticoles, mais qui n'ont pas été réhabilités après la grave crise du phylloxéra à la fin du XIXème siècle. Sa partie sud se développe sur les premiers grands espaces de la Lande Girondine dédiée à la sylviculture du pin maritime. Enfin, une zone humide, d'une riche variété végétale occupe la rive gauche du Ciron, affluent de la Garonne et marquant, à l'est, les limites de la commune.

    Le bourg du village se situe sur un éperon dominant au nord la vallée de la Garonne et à l'est la vallée du Ciron. Du fait de cette situation privilégiée, la vue s'étend, de là, jusqu'aux coteaux de SAINTE CROIX DU MONT et sur tout le célèbre pays du Sauternais.

    Au sein du bourg s'élève son église du XIIème siècle, plusieurs fois remaniée au fil du temps, mais qui a conservé intact son chevet roman.

    A mi-pente de la colline se dressent les ruines imposantes d'un château médiéval construit par un seigneur de BUDOS, neveu du Pape CLÉMENT V.

    Tout en bas de la même colline, un site industriel masque désormais la très importante résurgence des sources de BUDOS captées en 1887 au bénéfice de la ville de BORDEAUX. Les eaux y sont conduites par un aqueduc d'une longueur de 41 kilomètres et fournissent encore une part appréciable des besoins de l'agglomération.

    L'économie du village repose essentiellement sur la production de vins estimés, classés en appellation A.O.C. Graves (rouges et blancs secs) et Graves Supérieures (blancs liquoreux) ainsi que sur l'exploitation de ses forêts de pins maritimes et de robiniers.
 


Vue aérienne du Bourg